Gladys, cerveau de la maison


#1

Quel est mon profil ?

Je ne m’étais pas trop intéressé à la domotique avant de m’attaquer la rénovation totale de notre maison. Or, partir de 0 (à savoir seulement 4 murs et un toit) donne l’opportunité d’un joli terrain de jeu !

Qui plus est, le DIY m’a toujours tenté et j’aime mettre les mettre les mains dans le cambouis !

Quels étaient mes besoins ?

De par mon niveau de base, une mise en œuvre relativement simple était nécessaire (sans quoi les travaux n’auraient pas avancé car j’aurais passé trop de temps à jouer en testant diverses choses :yum: ).
Et je ne voulais pas d’abonnement mensuel à payer.

De plus, attaquant la rénovation totale de la maison, je suis très rapidement arrivé à la conclusion que le filaire s’avèrerait plus fiable et moins cher que le sans fil pour nos besoins de base, à savoir automatiser :

  • Les volets roulants (6)
  • Le chauffe-eau
  • Les radiateurs (5)
  • Le portail
  • Délestage en cas de surconsommation

Je voulais aussi avoir un retour d’informations sur :

  • La température extérieure, du RDC et de l’étage
  • La consommation électrique en temps réel (pour le délestage)

Et éventuellement, faire une alarme DIY.

J’avais aussi dans l’idée de pouvoir automatiser d’autres choses (lumières, prises, etc etc) et avoir différents retour d’informations de divers appareils (ouverture des portes et fenêtres par exemple), mais j’avais mis ça de côté en me disant que tout ça serait géré par du sans fil et mis en œuvre au cours des années suivantes en fonction des besoins réels, des finances et du WAF :wink:

Mais ça, c’était avant de découvrir GLADYS !
En effet, depuis cette découverte, mon projet s’est beaucoup plus étoffé que je ne l’avais imaginé au départ ! (Les bas coûts m’ont décidés, la simplicité à fait le reste :wink: , mais je vais y revenir)

Comment j’en suis arrivé à la domotique ?

La domotique, c’est fantastique ! Automatiser certaines tâches quotidiennes est un confort non négligeable !

Quand j’étais gamin, les reportages TV disaient que toutes les maisons de l’an 2000 feraient plein de choses seules… Ça faisait rêver ! Comme les voitures volantes !

Bon, le temps a passé et quand l’an 2000 est arrivé… Les voitures roulaient toujours et la domotique, ben c’était encore un peu le futur.

En 2014, j’ai commencé à chercher sur internet les solutions existantes pour automatiser la maison fraichement achetée et devant être rénovée à 100%.

Quels matériels ai-je choisi ?

Comme dit plus haut, je voulais que mes besoins de bases soient fiabilisés.
J’ai donc choisi comme base la technologie filaire et j’ai découvert la société GCE-Electronics qui commercialisait alors l’IPX800v3, les extensions X880 et l’Ecodevice 1.

Avantages : filaire, pas cher, autonome et comble du comble : FRANÇAIS !

Pour piloter les IPX à distance, j’ai alors installé Imperihome sur mon smartphone.

Cependant, une fois la base de la domotique câblée et fonctionnelle, j’ai voulu rendre le tout un peu plus « intelligent ».

L’IPX800v3 étant une carte autonome basée sur des timer et des actions déclenchées à la demande, mais pouvant également être pilotée par requête http, j’ai cherché sur la toile un assistant domotique qui me permettrait d’ajouter des fonctions plus poussées à mon installation.

Et c’est ainsi que j’ai découvert GLADYS ! Un assistant domotique aux possibilités…. Infinies ? Peut-être pas… (Encore que…) Mais avant d’épuiser ses possibilités, croyez-moi, vous allez devoir vous lever de (très) bonne heure !
A chaque besoin il existe une solution car Gladys est compatible avec tout un tas de protocoles domotique, y compris ceux à moindre coût !

Aller hop, j’avais un Raspberry 2 qui trainait dans le tiroir, je l’ai ressorti et installé Gladys.

Suite à ça, j’ai consacré un peu de temps à Gladys et devant les possibilités qui s’offraient à moi, et les coûts dérisoires des technologies que Gladys pouvait gérer, j’ai littéralement craqué…

J’ai donc acheté de quoi automatiser mes fenêtres, ma boite à lettre, mes détecteurs de fumées, mes lampes, diverses prises, etc etc

Bref, je détaillerai dans le chapitre suivant comment tout cela s’organise, mais voici la liste des matériels gérant la maison :

  • 1 carte IPX800v3 consacrée à la domotique
  • 2 extensions X880 consacrées à la domotique
  • 1 carte IPX800v3 consacrée à l’alarme
  • 1 Ecodevice v1
  • 1 Raspberry Pi 2
  • 1 Gateway Xiaomi
  • 2 détecteurs de fumée Xiaomi
  • 3 boutons poussoir Xiaomi
  • 2 détecteurs de mouvement Xiaomi
  • 15 capteurs d’ouverture Xiaomi
  • 1 interrupteur Xiaomi
  • 1 dongle Z-wave
  • 2 modules FDG-212
  • 2 émetteurs DIO 433Mhz
  • 4 prises Chacon 433MHz
  • 1 dongle Bluetooth
  • 2 portes clefs NUT
  • 2 caméra IP
  • Une passerelle Milight
  • 2 ampoules Milight
  • 3 relais simples Sonoff

Côté logiciel :

  • Gladys
  • Imperihome

Coût de l’installation et WAF :

L’argent et le WAF sont le nerf de la guerre en domotique :yum:

Mon installation m’a coûté environ 1200€ et le WAF est bon. Donc :+1::+1:

Mise en œuvre de la partie filaire :

Voici le schéma de câblage

Tout ceci est pilotable en local via des boutons physiques et à distance via Imperihome (ou l’interface web de l’IPX800)

L’interface web de mon IPX800 (customisée)
IPX

Et une photo de l’intégration au tableau électrique :


(désolé pour le bordel sur la photo, passage de l’ADSL à la fibre en cours :wink: )

Mise en œuvre du délestage :

L’Ecodevice est relié à la téléinfo de mon compteur électrique pour avoir la consommation électrique en temps réel.

Si la consommation dépasse le seuil que j’ai choisi (7000W en l’occurrence car j’ai un abonnement Tempo 9Kw), l’Ecodevice demande automatiquement à l’IPX800 de couper les radiateurs afin d’éviter que le compteur coupe.

Mise en œuvre de la partie sans fil :

433Mhz :
Comme vous l’avez vu sur le schéma ci-dessus, j’ai branché 2 émetteurs DIO 433Mhz sur 4 sorties de l’IPX800. Chaque émetteur peut piloter 2 périphériques.
Ainsi, en actionnant les sorties de l’IPX800 sur lesquelles sont les émetteurs, je peux commander 4 prises Chacon.

Zigbee :
La gateway Xiaomi reçoit les informations des détecteurs de fumées, des capteurs d’ouverture, des boutons et des détecteurs de mouvements.
La Gateway est reliée à Gladys via le Wifi de la maison.

Z-wave :
2 boitiers FDG212 sont intégrés derrière 2 interrupteurs de la salle à manger et des escaliers/couloir pour pouvoir les piloter à distance si besoin (via le dongle branché sur le RPi et géré par Gladys)

Bluetooth :
2 portes clefs sur nos trousseaux pour que l’installation sache si nous sommes présents ou non (via dongle bluetooth sur RPi et géré par Gladys)

Caméras IP :
2 caméras IP sont connectées au Wifi de la maison et j’ai un retour de ces dernières dans l’interface de l’IPX800 et d’Imperihome.

Milight :
Pour domotiser les lumières du salon, j’ai installé une passerelle Milight et 2 ampoules Milight.
J’ai synchronisé la passerelle avec Gladys et depuis, je peux les piloter via Imperihome et Gladys.
J’ai également installé un interrupteur Xiaomi afin de piloter la lumière du bureau.

WiFi :
Je peut piloter 3 prises WiFi et 3 relais sonoff via Gladys, Imperihome ou l’IPX800.

Et maintenant, le plus important, le cerveau de la maison : GLADYS !

Comme je le disais plus haut, tout ça est bien, mais cela manque un peu d’intelligence. Et Gladys sert justement à ça !
C’est un peu le chef d’orchestre de la maison qui reçoit en envoie les informations en fonction des évènements et scenarii programmés.

Une fois la Gateway de Xiaomi liée à Gladys, tous les périphériques Xiaomi sont automatiquement intégrés à Gladys. Idem pour la partie Z-wave, et le Bluetooth.

Gladys communiquant avec Imperihome, j’ai donc un retour d’état en temps réel des différents périphériques sur l’interface d’Imperihome.

Un schéma résumant comment tout cela interagit :

Exemples d’automatisation :

  • Les volets du RDC s’ouvrent automatiquement lorsque le soleil se lève (Gladys sait où j’habite donc connait l’heure lever du soleil)
  • Les volets des chambres s’ouvrent à l’heure décidée la veille par l’utilisateur (merci Gladys). Si pas d’heure décidée, ils s’ouvrent à midi.
  • Tous les volets se ferment automatiquement au coucher du soleil (encore merci Gladys)
  • Si la maison est en mode “Vacances” (via Gladys) le chauffe eau ne se déclenche pas (inutile de chauffer de l’eau si personne n’est dans la maison !
  • Lorsque qu’un détecteur de fumée se déclenche, son alarme propre se déclenche et une notification + mail est envoyée aux utilisateurs.
  • 2 minutes après, la sirène extérieure se déclenche (sirène différente de l’alarme classique) et les volets s’ouvrent. Cela permet d’alerter les voisins qui peuvent jeter un œil en cas d’absence, et si incendie il y a, les pompiers n’ont pas à s’emmerder avec les volets.
  • Je chauffe au bois et les radiateurs ne servent principalement qu’à maintenir la maison en mode hors gel lors des vacances d’hiver. Si la couleur du jour est rouge : pas de déclenchement des radiateurs en heure pleine et pas de déclenchement en heure creuse si température supérieure à 10 degrés.
  • La lumière des escaliers/couloir s’allume automatiquement à la détection d’un passage et s’éteint automatiquement au bout de 30 secondes (peut aussi être pilotée par interrupteur)

Exemple d’utilisation des boutons Xiaomi dans la maison :

  • Bouton Xiaomi salon : 1 clic = allume lumière, 2 clic = lumière salle à manger à 20%, clic long = éteint lumière
  • Bouton Xiaomi borne arcade : 1 clic = éteint TV de la borne et chaine Hifi, 2 clic = allume TV borne et HiFi borne, clic long = lumière salle à manger à 20%
  • Bouton Xiaomi chambre : 1 clic = allume TV qui s’éteindra au bout d’1h. Si TV allumée, TV s’éteindra au bout d’une heure. 2 clic = ouverture/fermeture volet chambre. Clic long = éteint prise fer à lisser et chauffage salle de bain (très utile au fond du lit quand madame envoie un SMS après être partie à la bourre « je ne sais pas si j’ai éteins le fer à lisser/chauffage SDB » :wink:
  • Bouton Xiaomi SDB : 1 clic = Allume/éteint prise fer à lisser (temporisée), 2 clic = Allume chauffage, clic long = éteint chauffage.

Quelles pourraient être les évolutions futures de mon installation ?

Créer un agenda Google spécial vacances. Ainsi, Gladys pourra passer la maison en mode vacances de manière autonome (car pour le moment, je déclenche le mode manuellement alors que Gladys pourrait le faire seule… Autant en profiter ! )

Gladys gère la reconnaissance vocale. alors pourquoi ne pas en profiter ? je pense me pencher sur la questions dans les mois qui viennent pour remplacer certains boutons Xiaomi.

Je vais voir comment récupérer les infos de météo France « pluie dans moins d’une heure » pour fermer les volets automatiquement en cas de pluie si personne à la maison.

Personnaliser l’interface d’Imperihome pour la rendre plus conviviale (fond d’écran, icones, etc etc)

Faire passer l’alimentation ma box internet par une sortie de l’IPX800 pour forcer son redémarrage en cas de plantage (via test régulier de la ligne par l’IPX800 grâce à des ping toutes les 5 minutes. 3 ping KO = internet KO = redémarrage de la box)

Gladys permettant d’intégrer pleins de choses, je n’ai pas encore réfléchi à d’autres futures folies :wink:

Pour conclure un petit retour personnel d’expérience :

La plus grosse erreur que j’ai faite et de ne pas avoir mis de télérupteur pour les lumières lors de mon installation électrique. Je en peux donc pas les piloter directement via les IPX (donc passage oblige par Z-Wave = je ne domotiserai pas toutes les lumières de la maison.) Donc si quelqu’un fait une rénovation totale : pensez aux télérupteurs !

Lorsque 2 prises Chacon (ou 2 prises WiFi) sont mises l’une à côté de l’autre, leur utilisation est souvent anarchique. Comme si elle se brouillaient mutuellement.
Il faut donc mettre une prise WiFi et une 433Mhz pour que cela fonctionne parfaitement.


#2

Top cette présentation! Il faut que je les partages avec la communauté dans la newsletter ces présentations, c’est top :slight_smile:

OUI !! J’ai définitivement envie de mieux intégrer le calendrier dans Gladys. ça serait top de pouvoir se servir du calendrier comme programmateur d’un peu tout.

Genre pouvoir déclencher plein de choses via le calendrier.


#3

ça pourrai en effet être cool de gérer les radiateurs de cette façon.


#4

Quelles type de calendrier son pris en compte pour le moment ?

Un peu écarté du calendrier, mais le XMPP pourrait faire partie également d’une intégration ? :roll_eyes:


#5

Juste Gcal pour l’instant, mais ça serait top d’avoir une intégration iCal/Caldav! Si quelqu’un veut se chauffer… :slight_smile:

C’est pas prévu, je ne connaissais même pas! Tu vois quel cas d’usage? Tu t’en sers comment?
N’hésite pas si tu veux faire une intégration!


#6

Il faudrait que je regarde comment développer un module mais je ne suis pas du tout côté dev mais plutôt côté système :stuck_out_tongue:

XMPP pourrait compléter Télégrame pour ceux qui ont un serveur de messagerie instantanée. J’en ai un qui me sert principalement pour être notifier par mon système de monitoring sur mes serveurs. L’avantage que j’y vois serait de ne pas passer par un service cloud (même si il est open source) mais d’avoir son petit système local. Par contre ce ne serait peut être pas pour monsieur et madame tout le monde :roll_eyes: :roll_eyes:

C’est un peu hors Gladys mais pour te montrer ce que XMPP “peut faire” et qu’il faut que je test


#7

Bonjour.
Merci pour cette présentation très claire qui donne des idées.
Ca me fait réfléchir effectivement à une intégration du système directement au tableau électrique en intégrant des modules.
Merci beaucoup.
Bonne journée.


#8

Merci beaucoup pour cette présentation qui donne pas mal d’idées !

J’ai vu un article sur webRTC, et je me suis dit que dans le cerveau que représente Gladys, ça pourrait être sympa d’avoir quelque chose qui permet de passer des vidéos call ou même de les recevoir. Grâce à la cam pi je pense que c’est assez bien intégré, nous avons déjà le micro pour Gladys.


Après ce n’est que mon imagination et je suppose que vous en avez plus que moi sur des cas d’utilisation. Ou alors je suis à côté de la plaque (Ce qui est possible aussi)


#9

C’est sympa mais je vois pas trop le lien avec Gladys :smiley: Pour ça tu as déjà Skype/Facetime/What’s App/et plein d’alternatives, même decentralisée et open-source, pourquoi vouloir ajouter ça dans Gladys? ^^


#10

Voilà je tombe à côté :slight_smile:
En fait ce que j’imaginais, c’est vraiment une Gladys au centre de la maison et donc de notre vie. Un peu à la sauce Jarvis qui peut passer des appels par exemple. Ca évite d’avoir son téléphone à la main.

Imaginons que je suis dans la cuisine en train de préparer le repas. Je demande à gladys de passer un appel à un ami. Je peux continuer à faire ce que je fais tout en passant mon coup de téléphone géré par Gladys. Ca m’évite d’avoir mon téléphone sorti et qu’il prenne le gras :stuck_out_tongue: En plus je suis de plus en plus en train d’essayer de m’écarter de l’écran de mon téléphone et de la dépendance. C’est pour ça que je plaçais tout finalement dans Gladys…

Mais c’est mon côté lunaire qui fait ça, je pars loin :wink:


#11

C’est pas impossible, ce serait ton utilisation de Gladys.
Tout ça, ça peut être des modules.