[Résolu] LanManager : erreur timeout

Bonjour,

Je rencontre un soucis de configuration similaire à ce qui a été remonté ici :

avant la 4.40 ou 4.39 (je ne sais plus dire) … j’avais pourtant des appareils détectés.

J’ai supprimé tous les devices détectés jusque là en pensant que ça tomberait en marche, mais non.

L’erreur :
2024-05-21T19:25:45+0200 <error> lan-manager.scan.js:58 (NmapScan.onError) LANManager fails to discover devices over network - Over scan timeout 120000

Je suis en v4.41.0 : je me suis permis de tester avec un timeout plus élevé en modifiant directement dans le conteneur.

Je pense que j’ai un soucis autre qu’applicatif car sur mon container j’obtiens un résultat nmap en 3s :

rpi3:~/gladys $ docker exec -it gladys sh
/src/server # nmap -sn -R 192.168.0.xxx/24
Starting Nmap 7.94 ( https://nmap.org ) at 2024-05-21 19:27 CEST
[...]
Nmap done: 256 IP addresses (24 hosts up) scanned in 3.30 seconds

Le docker est lancé en privileged = true …

L’os :

rpi3:~/$ uname -a
Linux rpi3 6.6.20+rpt-rpi-v7 #1 SMP Raspbian 1:6.6.20-1+rpt1 (2024-03-07) armv7l GNU/Lin
rpi3:~/$ lsb_release -a
No LSB modules are available.
Distributor ID: Raspbian
Description:    Raspbian GNU/Linux 12 (bookworm)
Release:        12
Codename:       bookworm

Sur une instance de dev, je ne rencontre pas le soucis (à la condition que je lance le server en root, pour des questions de permissions nmap …)

J’arrive pas trop à comprendre, si quelqu’un a des pistes pour m’aider je suis preneur :wink:

Je viens de faire un test juste comme ça : sur une VM debian avec le même docker compose ça fonctionne …

lsb_release -a
No LSB modules are available.
Distributor ID: Debian
Description:    Debian GNU/Linux 12 (bookworm)
Release:        12
Codename:       bookworm

uname -a
Linux Debian12 6.1.0-12-amd64 #1 SMP PREEMPT_DYNAMIC Debian 6.1.52-1 (2023-09-07) x86_64 GNU/Linux

La seule différence c’est sur une instance vierge … (bdd à 0) … dans le doute j’ai reboot le pi3 de prod mais ça change rien.

Ma BDD de prod date de … (aucune idée - début de gladys 4? ) elle fait 9gb
Si j’ai le courage je fais un test en prod avec une bdd vierge pour éliminer le matériel et l’os …

Bon … je suis assez dépité : avec une bdd vierge 28 devices découverts en 6s.
J’en conclue que le couak est venu avec l’évolution des versions et que personne d’autre que moi n’est concerné.
Quelqu’un a une astuce pour remettre ma bdd d’origine d’équerre ? Sinon je pense qu’on peut clore ce monologue :wink:

Je suis navré @ProtZ je suis incapable de t’aider, mais sois un peu patient je pense que quelqu’un de compétent va venir t’aider !

Salut @ProtZ :slight_smile:

Quand tu dis que tu as fais des tests, c’est sur le même hardware exactement ?

Des logs que je vois, ton installation originale tourne sur un processeur « armv7l » donc Raspberry Pi 1, 2 ou Zero. Par contre tu mentionnes que tu es sur un Pi 3, donc tu as du installer un système ARMv7 sur ton Pi 3 qui est lui ARMv8, c’est dommage ^^

Tu fais ensuite tes tests sur une VM Debian avec un CPU amd64, donc j’imagine une bonne bécane ^^

C’est pas la même chose !

Surtout entre ARMv7 et v8 il y a des grosses différences de performances sur le moteur JS à cause d’instructions qui ont été rajoutées en v8.

Ceci-dit, il est possible que ton installation ait « des choses à faire » en arrière plan, pour ça il faudrait voir les logs, l’activité CPU, ce qu’il se passe.

Maintenant, si tu comptes te remettre d’aplomb une installation Gladys « long terme », je te conseille vivement de revoir ton hardware, aujourd’hui on conseille les mini-PC pour avoir un bon CPU, et surtout un disque SSD NVMe qui tiennent la route. Sur les Pi, la SD est corrompue très rapidement, et brancher un disque SSD en USB ça marche pas super (problème d’alimentation très fréquent, performance du port USB discutable) :slight_smile: Je conseille ce mini-PC pour ma part.

Si ça peut t’intéresser, je propose un kit de démarrage en ce moment, contacte moi en privée si ça t’intéresse :wink:

Merci @guim31 et @pierre-gilles pour vos réponses.

Quand tu dis que tu as fais des tests, c’est sur le même hardware exactement ?
En effet, le test le plus marquant sur mon pi3 : avec ma bdd originelle de 9Gb c’est KO (alors que ça eut fonctionné un jour) mais avec une install neuve (bdd à 0) c’est OK.

Des logs que je vois, ton installation originale tourne sur un processeur « armv7l » donc Raspberry Pi 1, 2 ou Zero.
Par contre tu mentionnes que tu es sur un Pi 3, donc tu as du installer un système ARMv7 sur ton Pi 3 qui est lui ARMv8, c’est dommage ^^

Merci d’avoir noté ça ! Quel oeil de faucon ! Je ne m’en suis pas rendu compte, c’est en effet un pi3 installé avec pi os bookworm (debian 12) et c’est une install avec l’image par défaut de l’installateur de raspberry. Bizarre que ce soit pas proposé en v8 et l’explication est dans les instructions ci-après pour les curieux.

Je suis passé en arm v8 en suivant ces instructions.

rpi3:~ $ uname -a
Linux rpi3 6.6.31-v8+ #1766 SMP PREEMPT Fri May 24 12:14:10 BST 2024 aarch64 GNU/Linux

Tu fais ensuite tes tests sur une VM Debian avec un CPU amd64, donc j’imagine une bonne bécane ^^
C’est pas la même chose !
C’est sur mon NAS qui est une machine monté à part (Truenas scale)

Surtout entre ARMv7 et v8 il y a des grosses différences de performances sur le moteur JS à cause d’instructions qui ont été rajoutées en v8.
Je constate un gain très visible en effet : juste pour ça déjà MERCI.

Ceci-dit, il est possible que ton installation ait « des choses à faire » en arrière plan, pour ça il faudrait voir les logs, l’activité CPU, ce qu’il se passe.

Pas grand chose, il n’y a rien qui tourne et on voit le nmap :

Et là BAM ! le truc qui m’a trigger c’est la commande :
nmap -oX - -sn -R 192.168.0.22/24 192.168.0.180/16 192.168.0.182/16

En l’éxécutant à la mano ça met super longtemps.

Les coupables, les ip que j’avais mis dans l’onglet scanner de présence de Lan-Manager :frowning:
Pour être plus précis les ip de device dont je voulais contrôler la présence mais /16 au lieu de /24 … j’ai toujours détesté le réseau et il me l’a toujours rendu)

Maintenant, si tu comptes te remettre d’aplomb une installation Gladys « long terme », je te conseille vivement de revoir ton hardware, aujourd’hui on conseille les mini-PC pour avoir un bon CPU, et surtout un disque SSD NVMe qui tiennent la route.
Sur les Pi, la SD est corrompue très rapidement, et brancher un disque SSD en USB ça marche pas super (problème d’alimentation très fréquent, performance du port USB discutable) :slight_smile: Je conseille ce mini-PC pour ma part .

Ce mini PC est top et en promo en ce moment ! Mais ma sd card est toute neuve ; l’autre a en effet tenu que 6 ans et pouf … A côté j’ai un pi4 avec SSD - qui n’a pas eu de soucis d’alim pour le moment - ou mon NAS avec nvme pour les app mais c’est overkill je trouve

Là ce que je voulais c’était surtout comprendre sans rien changer (il n’y avait aucune raison) donc un grand merci pour ton temps, c’était une belle aventure ce truc !

2 Likes

Top si tu as résolu tes soucis :slight_smile:

Comme tu le sens, mais si tu comptes avoir une solide installation domotique qui tourne chez toi 24/24 avec des dizaines d’appareils, c’est le meilleur moyen que ça pète très vite.

Tu as peut-être eu de la chance sur la dernière, mais ça peut autant durer 1 mois que 6 ans… Et surtout, la différence de perf est assez monstrueuse dès que ton installation devient bien remplie

Je conseille vraiment le mini-PC !